Pierre Producteur

Les acteurs -

Bonjour Pierre,

Peux-tu me présenter ton exploitation en quelques mots ?

Je suis associé avec un cousin, nous produisons des Haricots Tarbais mais aussi des céréales à paille pour nourrir un élevage de Porc Noir . Nous produisons aussi des féveroles pour leur apport en protéines.

 

 Depuis quand es-tu agriculteur ?

Je suis agriculteur depuis 1993.

 

As-tu toujours voulu faire de l’agriculture ? Est-ce ton seul métier ?

J’ai débuté ma carrière professionnelle dans l’industrie. Puis j’ai eu l’opportunité de reprendre l’exploitation de mes beaux-parents qui prenaient leur retraite. A 33 ans j’ai alors choisi de faire une formation pour adulte pour être agriculteur et j’ai passé un Brevet Professionnel Agricole pour me perfectionner dans la technique et la gestion.

 

Tu produits des haricots depuis quand ? Et qu’est ce qui te plait dans cette culture ?

Je produits des haricots depuis mon installation mais j'avais découvert cette culture bien avant avec  avec celui qui est devenu mon associé. Ce que j’aime dans cette culture, tout sauf ramasser. J'ai plaisir à voir grandir les haricots, en prendre soin chaque jour comme pour un l’élevage. C’est une philosophie de travail au quotidien.

 

Combien de personnes participent à cette culture (du semis au ramassage) ?

De manière permanente nous sommes les deux associés. Ponctuellement nous pouvons être jusqu’à 5 personnes avec l’aide familiale pour la mise en place des filets par exemple. Pendant les récoltes c’est environ 30 personnes qui travaillent avec nous. Nous faisons en sorte d’en faire un moment de convivialité autour d’un café partagé le matin. C’est aussi pour nous une période un peu compliquée car nous n’avons pas l’habitude de gérer tout cet administratif relatif à ces embauches.

 As-tu des passions en dehors de ton activité d’agriculteur ?

Oui  tous  les sports en général et plus particulièrement le Rugby et le VTT.

 

Et toi le haricot tu le dégustes comment ?

Je le préfère froid en salade avec de l’ail et de l’huile d’olive. J’ai la chance d’avoir ma belle-mère qui les cuisines très bien, 3-4 jours au coin du feu de cheminée pas très light   mais un vrai régal.

Précédent Suivant
Partager sur les réseaux sociaux :